Logo du site
Équipe méditerranéenne de recherche juridique | Università di Corsica
Présentation
La jeune histoire de l'Équipe Méditerranénne de Recherche Juridique (EMRJ) a connu plusieurs étapes. Elle débute avec la création en 2008, à l'initiative du Doyen Claude Saint-Didier, d’une Équipe de Recherche Technologique (l'ERT n° 2008-1362), appelée « Aspects juridiques du patrimoine des personnes physiques et des entreprises ». Celle-ci est devenue, en 2013, une équipe d'accueil, l'EA 7311. Cependant, l'évolution de son projet scientifique, consécutif notamment au renforcement progressif de ses membres, a conduit, à compter du 1er janvier 2018, au choix d'une nouvelle dénomination, celle d'Équipe Méditerranéenne de Recherche Juridique. Son statut actuel, celui d'une unité de recherche de l'Université de Corse (UR 7311),  ne fait que prendre acte de la fin de labellisation nationale des équipes d'accueil depuis le 1er janvier 2020.
En proclamant son identité méditerranéenne, l'EMRJ, au-delà de sa situation géographique, exprime la volonté de ses membres de conduire en priorité des recherches en droit comparé, plus particulièrement avec des universités et des chercheurs du bassin méditerranéen. Cette ouverture internationale se manifeste dans la tenue de colloques et de journées d’études, par l’invitation de professeurs et chercheurs étrangers, par des accords de cotutelle de thèse ou encore par la conclusion de partenariats de recherche plus larges avec des universités étrangères.
Les activités de recherche de l’EMRJ se structurent en deux axes et une thématique transversale qui, ensemble, couvrent les domaines des quatre mentions de masters qui lui sont rattachées à savoir : « Justice, procès et procédures », « Droit notarial », « Droit des affaires », et « Droit du numérique ». Le premier axe est « Patrimoine et entreprises » et a vocation à approfondir les recherches premières du laboratoire et concerne ainsi tant les particuliers que les entreprises. Le second axe intitulé « Justices » permet d’ouvrir plus largement sur les questions contentieuses et procédurales dans leurs dimensions internes, européennes et internationales, les travaux dans le domaine pénal étant pour l'heure dominants. Enfin, la thématique transversale a pour objet la transformation numérique et se concrétise dans la Chaire sur la confiance numérique inaugurée en septembre 2018, portée par l’EMRJ en partenariat avec la Fondation de l’Université de Corse.
André GIUDICELLI
Professeur de droit privé et sciences criminelles
Directeur de l'Équipe méditerranéenne de recherche juridique
Doyen honoraire de la Faculté de droit et de science politique de la Rochelle

 

 


 

Page mise à jour le 10/02/2021 par GIUDICELLI ANDRE